Un village sur la Lune bientôt possible grâce à l’impression 3D.

Le 14 décembre 1972, Eugene Cernan fut la dernière personne à avoir posé le pied sur la Lune. Depuis ce jour, aucun homme n’a refoulé ces terres si lointaines ; un satellite s’occupe d’apporter de nouvelles découvertes aux scientifiques. Mais depuis quelques temps, les nouvelles technologies qui apparaissent en grand nombre, donnent des idées aux inventeurs. L’impression 3D pourrait devenir très vite un outil incontournable pour les explorations spatiales.
ESA, l’agence spatiale européenne, souhaite en effet concrétiser une idée de base lunaire dont tout le monde rêve depuis de nombreuses années. Durant l’été 2015, Jan Woerner le directeur de cette institution a annoncé que ce projet serait bel et bien réalisé ; environ 200 experts se sont réunis aux Pays Bas pour commencer à réfléchir aux diverses possibilités de réalisation. La NASA qui possède elle-aussi cette ambition, pourrait donc s’allier avec l’ESA.
Chaque jour, l’ébauche de ce projet devient concrète et de nouveaux détails sont rendus publics. Dès 2020, l’ESA prévoit d’envoyer des robots sur la Lune afin de débuter des constructions de bâtiments. Limpression 3D possède un rôle plus qu’important dans cette réalisation puisqu’elle va fabriquer une sorte de coque protectrice qui serait appliquée sur les structures.
Une fois que ces abris seront parfaitement finis, les premiers humains pourront être accueillis lors d’un voyage des plus inédits. Comme pour le film Star Wars, l’espace deviendrait le terrain de jeu préféré des Hommes les plus privilégiés.

impression 3d dans l'espace

Le spatial débarque dans les salles de bains.

Chaque matin, tous les hommes connaissent le problème de voir leurs femmes passer des heures dans la salle de bain pour se préparer. En effet, la bonne douche agréable qui réveille en fait rêver plus d’une et même plus d’un. Malheureusement, les consommations en eau sont quant à elles relativement conséquentes.
Un inventeur, Gabriel Della-Monica, a eu l’ingénieuse idée de créer une douche révolutionnaire, Hydrao, permettant aux utilisateurs de connaitre leur consommation d’eau grâce à un jeu de couleurs.
Le principe est très simple ! A travers une connexion Bluetooth depuis un smartphone, un microcalculateur détermine la dépense journalière de ce liquide rare. Ce contrôle peut également devenir ludique et avantageux puisqu’il calcule les économies d’argent faites par mois. Une idée de concours peut être organisée à la maison entre les membres de la famille pour inciter les plus jeunes à faire attention à l’environnement.
Cet effort quotidien est très vite récompensé la plupart du temps puisqu’il est possible d’économiser jusqu’à 250 € par an. Issu de l’industrie spatiale, ce projet est une astuce très pratique pour gagner de l’argent tout en protéger l’or bleu de la planète.

L’agriculture serait-elle possible sur Mars ?

Fin janvier au Pérou, une étude scientifique va débuter afin d’étudier la possibilité de faire pousser des plantations de pommes de terre sur Mars. Depuis maintenant quelques années, les scientifiques ont découvert qu’il était possible pour les humains de vivre sur cette planète grâce à une présence d’eau.
La NASA et le Centre international de la pomme de terre se sont intéressés de très près à l’éventualité de cultiver ce légume sur l’astre. Pour cela, des échantillons de terre ont été analysés à travers la planète afin de trouver le plus ressemblant à celui collecté sur Mars par la sonde Curiosity. Cette similarité a été trouvée au Pérou par un scientifique ; un espace de culture a donc été installé dans la zone où toutes les conditions trouvées sur l’étoile lointaine ont été recrées.
Grâce à cette expérience, il sera possible de savoir l’agriculture humaine est possible et si la survie sur la planète Mars est envisageable. Les résultats seront dévoilés à la fin de l’année 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *