L’impression 3D au service de l’armée russe.

Le champ d’application de l’impression 3D n’en finit pas de surprendre ; après la médecine, l’écologie, la mode, l’art et le cinéma, elle s’attaque maintenant au domaine militaire.

Au début de l’année 2016, les russes ont décidé de commencer à utiliser cette technologie pour la fabrication de composantes destinées aux véhicules de combats. L’impression 3D est idéale dans le cas de conception militaire puisqu’elle permet de gagner du temps mais aussi d’utiliser moins de main-d’œuvre.

impression 3d lyon

Lors de l’étape de conception et d’expérimentation, il n’est plus nécessaire de commander des échantillons qui font perdre du temps et de l’argent ; avec l’imprimante 3D, les prototypes sont réalisés sur place, et les tests se font directement sans attendre. Une gestion des déchets est également plus efficace avec cette nouvelle technologie qui génère peu de détritus.

Dans le cadre militaire, le projet d’impression de composantes en 3D possède des normes de sécurités plus strictes afin de ne pas créer un dysfonctionnement dans des zones de combats. Un lapse de temps est donc nécessaire afin d’aboutir à une imprimante à la pointe de la technologie. Il ne reste plus qu’à attendre pour voir apparaitre des chars révolutionnaires 100% 3D.

 

L’impression 3D aussi au service de l’aéronautique

 

L’aéronautique a elle-aussi décidé de s’approprier l’impression 3D à des fins mécaniques. Il est vrai, que les pièces usagées ou endommagées des avions nécessitent une attention toute particulière. Ces changements entrainement des investissements réguliers et une quantité importante de déchets à traiter.

La technologie CLAD a donc été conçue afin de régler ces problèmes budgétaires, écologiques et de temps. Elle permet de projeter de la poudre métallique en fonction de la composition choisie qui permettra de réparer des pièces importantes de l’avion.

Cette imprimante 3D réalise des formes géométriques complexes s’adaptant à tous les supports et réalisent à peu près 10% de déchets contre 80% avec la méthode classique. Sa précision hors-norme permet d’effectuer des réparations au millimètre près. Une fois restaurées, les pièces possèdent une durée de vie plus grande que celles d’origine.

La progression de l’imprimante 3D en terme de développement  assure d’offrir un plus grand panel de matériaux pour la réparation de composantes dans l’aéronautique.

 

Un vélo totalement conçu grâce à la soudure 3D

 

Le vélo est un moyen de transport ultra-écologique et offre à chacun de ses utilisateurs la possibilité de se dépenser toute en admirant le paysage.

La conception de ce moyen de transport écolo est possible en soudant les différents éléments construits entre eux ; mais des étudiants hollandais ont eu l’ingénieuse idée de construire un vélo uniquement à partir de soudure. Cette innovation a pu être réalisée grâce à un système d’impression 3D métallique qui a permis de superposer des milliers de points de soudure.

Le résultat est assez surprenant puisque le vélo est à la fois design et ultra-pratique grâce à un poids plume. Sa conception ne permet pas de l’utiliser comme un VTT ou dans le cadre de compétition sportive, mais il pourrait être idéal comme transport de ville afin de se déplacer entre le domicile et le travail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *